HALLYDAY AND CO jukebox
HALLYDAY AND CO forum partenariat
Votez gratuitement pour ce site sur CélébriNET Publicité pour ton forum et échange de bannières fanjojo.forumactif.org » en lisant sa fiche sur Waaaouh !  CopyrightFrance.com
© hallyday and co 2009/2017

Gala.fr : Maxim Nucci: l'homme qui a ressus­cité Johnny Hally­day

Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Gala.fr : Maxim Nucci: l'homme qui a ressus­cité Johnny Hally­day

Message  RONIQUE63 le Mar 16 Fév 2016 - 9:51

Maxim Nucci: l'homme qui a ressus­cité Johnny Hally­day


Il était sur scène vendredi avec Johnny Hally­day pour récu­pé­rer la Victoire du « meilleur album de chan­sons ». Maxim Nucci, alias Yode­lice, est l'arti­san du renou­veau de la légende du rock français. Grâce à lui, l'idole des jeunes a rempor­té… sa deuxième victoire pour un album, et la première depuis 16 ans et Sang pour Sang. Mais qui est-il vrai­ment ?

La première fois qu'il est apparu à l'écran, en 2001, Maxim Nucci travaillait… dans Pops­tars, sur M6. Il y était l'arran­geur et réali­sa­teur tech­nique des L5, pour qui il a produit l'album éponyme L5, vendu à plus de 1,2 million d'exem­plaires. De quoi tenter de lancer un premier single en solo, Dis à l'amour, dont les ventes restèrent confi­den­tielles.



La deuxième fois qu'il est apparu à l'écran, Maxim Nucci était… le compa­gnon de Jeni­fer. De 2002 à 2008, le couple fait le bohneur des maga­zines – notam­ment lorsque la chan­teuse donne nais­sance au petit Aaron, en 2003. Maxim Nucci travaille avec sa compagne (il lui réalise notam­ment l'inté­gra­lité de son troi­sième album, Luna­tique), mais n'oublie pas les projets de son côté. Il écrit la musique du film Alive pour M6, sort son premier album solo (Maxim Nucci, un échec commer­cial), et multi­plie les premières parties – dont celles de Calo­gero et Vanessa Para­dis.



La troi­sième fois qu'il est apparu à l'écran, Maxim Nucci s'était trans­for­mé… en Yode­lice. Après sa sépa­ra­tion avec Jeni­fer, le musi­cien décide de s'éloi­gner radi­ca­le­ment de tout ce qu'il a pu produire aupa­ra­vant. Il endosse la person­na­lité de Yode­lice, un barbu aux cheveux longs arrivé d'une autre planète, avec une larme maquillée sur la joue. Maxim Nucci crée un univers capti­vant, qui pioche autant chez Tim Burton que dans le folk et le roman­tisme. Cette fois, le public est conquis : en 2009 sort Tree of Life, qui lui offre une Victoire de la musique, caté­go­rie « Album révé­la­tion de l'année ». Deux albums suivront : Cardioid en 2010, et surtout Square Eyes, en 2013. Ce troi­sième opus marque un nouveau virage, vers un son plus rock US aux accents de blues.



La quatrième fois qu'il est apparu à l'écran, Maxim Nucci deve­nait… le fils spiri­tuel de Johnny Hally­day. Celui, du moins, qui l'a fait renaître. Les deux rockeurs travaillent pour la première fois en 2011 sur Jamais seul. Maxim Nucci parti­cipe aux sessions d'enre­gis­tre­ment et co-réalise l'album avec Matthieu Chedid, qui garde la main sur la direc­tion musi­cale de l'opus. Trois ans plus tard, l'idole des jeunes et Yode­lice remettent le couvert avec Rester Vivant… et Johnny Hally­day décide fina­le­ment de confier entiè­re­ment la produc­tion d'un album à Maxim Nucci. Ce sera De l'amour, sorti l'année dernière : un cinquan­tième album qui permet à l'icône du rock français de replon­ger vers ses racines blues améri­caines. De l'amour dévoile aussi une facette très enga­gée de l'artiste, avec des chan­sons abor­dant racisme, crise des migrants et atten­tats.



Bien sûr, Maxim Nucci n'a pas agi seul. Côté maison de disques, Johnny Hally­day peut comp­ter sur Bertrand Lamblot, direc­teur artis­tique qui travaille avec lui depuis près de 15 ans – et de façon plus inten­sive ces 5 dernières années via Warner Music. Et surtout, côté textes, le chan­teur a su renou­ve­ler son entou­rage et piocher chez Jeanne Cherhal, Mios­sec ou encore Vincent Delerm. Yode­lice n'est donc pas l'unique arti­san du retour de l'idole des jeunes. Mais il est celui qui monte sur scène avec le patron, celui que Johnny appelle partout « Mon ami », celui qui partage le trophée du « meilleur album de chan­sons » aux Victoires de la musique. Un musi­cien vu d'abord avec les L5 dans Pops­tars, passé par tous les étages de la variété française, parti vers le folk… et qui a fina­le­ment rapporté son blues et son rock US pour offrir à Johnny Hally­day son plus bel album des années 2010.


avatar
RONIQUE63
Admin
Admin

Féminin
Nombre de messages : 15306
Age : 53
Localisation : vaucluse
Emploi/loisirs : aide soignante/chevaux,johnny
Humeur : zen
Date d'inscription : 25/02/2009

http://ronique63.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum