HALLYDAY AND CO jukebox
HALLYDAY AND CO forum partenariat
Votez gratuitement pour ce site sur CélébriNET Publicité pour ton forum et échange de bannières fanjojo.forumactif.org » en lisant sa fiche sur Waaaouh !  CopyrightFrance.com
© hallyday and co 2009/2017

Sudouest.fr Johnny..d'abord la pluie..puis le feu..

Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sudouest.fr Johnny..d'abord la pluie..puis le feu..

Message  RONIQUE63 le Lun 20 Juil 2015 - 10:27

Johnny au BIG festival : d’abord la pluie puis le feu

Malgré l’orage qui s’est abattu sur Aguilera vendredi soir, quelque 12 000 personnes sont venues applaudir Johnny Hallyday, pour un concert très rock.


Ce n'était pas Woodstock loin s'en faut. Mais la bonne averse qui est tombée pendant trente minutes sur Aguilera aurait pu doucher l'ambiance. Il n'en fut rien. Car, comme par magie, dès l'instant où Johnny Hallyday est apparu dans un faisceau de lumières et de fumée blanches et a entamé « Rester vivant », du nom de sa tournée éponyme, la pluie s'est calmée.

Vêtu de lunettes de soleil et d'un pantalon en cuir imitation peau de serpent, le chanteur avance dans un déferlement de guitares, se saisit du micro et entame son déhanché qui a fait se pâmer déjà trois générations de femmes. La voix est là. Puissante et grave. Bien soutenue par quatre choristes et douze musiciens, dont une section cuivres.
Tubes et raretés

Quelques mesures suffisent pour réchauffer illico les 12 000 spectateurs trempés présents au stade Aguilera. Le chanteur enchaîne tubes et raretés, balayant en deux heures toutes les périodes musicales de sa carrière, dans des arrangements volontairement rock ou blues. De quoi plaire aux grands fans comme à ceux qui sont juste « venus pour voir une légende ».

Surprise. Le chanteur Yodelice sera invité à monter sur scène pour accompagner à la guitare Johnny Hallyday sur « Au café de l'avenir », un titre qu'il lui a écrit sur son dernier album.

Dans le carré VIP, Laëtitia apprécie. Tout comme Mickaël Youn, Gérard Darmon, Aure Attika, Valéry Zeitoun ou Marco Prince. Dans la fosse, comme dans les gradins, on tape du pied, on se trémousse. Voire on chante. Et c'est d'ailleurs d'une seule voix que tout le stade entonne les refrains de « Gabrielle », « Le Pénitencier », « Que je t'aime », « La musique que j'aime » ou « Allumer le feu », cette dernière embrasant le stade, en sens propre comme au figuré.

Après deux rappels, le concert s'achève par « Te manquer » que l'idole de toujours parvient à personnaliser avec sa venue à Biarritz, déclenchant un tonnerre d'applaudissements.


avatar
RONIQUE63
Admin
Admin

Féminin
Nombre de messages : 15329
Age : 53
Localisation : vaucluse
Emploi/loisirs : aide soignante/chevaux,johnny
Humeur : zen
Date d'inscription : 25/02/2009

http://ronique63.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum