HALLYDAY AND CO jukebox
HALLYDAY AND CO forum partenariat
Votez gratuitement pour ce site sur CélébriNET Publicité pour ton forum et échange de bannières fanjojo.forumactif.org » en lisant sa fiche sur Waaaouh !  CopyrightFrance.com
© hallyday and co 2009/2017

Voici.fr Johnny : « On le retrou­vait ivre mort »

Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Voici.fr Johnny : « On le retrou­vait ivre mort »

Message  RONIQUE63 le Mer 29 Oct 2014 - 9:35

Publié le mardi 28 octobre 2014 à 16:50 par Perrine Stenger
Johnny Hally­day a beau­coup souf­fert du vide laissé par son père alcoo­lique


Johnny Hally­day n’a pas eu une enfance clas­sique. Aban­donné petit par son père, il a dû se construire seul. Il évoque aujourd’­hui cette figure pater­nelle fracas­sée

Johnny Hally­day a seule­ment huit mois lorsque son père, Léon Smet, les aban­donne, lui et sa maman, Huguette. Une bles­sure qui restera à vif toute sa vie.

Plusieurs fois, il tentera de l’ai­der, de reprendre contact, mais jusqu’au bout, son père ne se souciera pas de ce fils devenu célèbre. « Il mène sa vie, il a brillam­ment réussi, je lui souhaite tout le bonheur mais à part ça je m'en fous ! », décla­rait ainsi Léon Smet dans le numéro d’Un jour un destin consa­cré au chan­teur.

Aujourd’­hui, dans une longue inter­view qu’il a accor­dée au maga­zine Télé­rama, Johnny Hally­day a accepté d’évoquer à nouveau celui dont il ne garde que des souve­nirs doulou­reux. « De lui, je n’ai connu que les pires aspects, explique-t-il. L’aban­don petit, puis les factures ou les frais d’hô­pi­taux à régler, la déchéance. On le trou­vait ivre mort, écroulé au milieu de la rue. C’était dur, doulou­reux de n’avoir que ça de lui. »

Mais ce qui a le plus marqué le chan­teur, c’est l’ex­trême soli­tude dans laquelle s’est trouvé son père et ce jusqu’à la fin de sa vie en 1989 à Bruxelles. « Je ne souhaite à personne de finir ainsi. À son enter­re­ment, j’étais seul, confie-t-il. Pas une femme qui l’au­rait aimé, pas un ami. Juste moi, son fils, qui ne l’avais pas connu. J’étais confronté à la soli­tude abso­lue : celle non pas de vivre seul, mais de mourir seul. »

Entouré, adulé, aimé, le chan­teur dresse toute­fois un triste bilan de cet aban­don : « Le manque de père a hanté ma vie. »


avatar
RONIQUE63
Admin
Admin

Féminin
Nombre de messages : 15344
Age : 54
Localisation : vaucluse
Emploi/loisirs : aide soignante/chevaux,johnny
Humeur : zen
Date d'inscription : 25/02/2009

http://ronique63.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum